© 2019 Agnès M. Photographiste —  Mentions légales
Logo-2019.png

A propos de moi...

mon parcours — mes envies

Petite, je voulais devenir fleuriste,

puis en grandissant  

(oui ;-) même si on mesure 1m57...),

j'ai changé d'avis...

 je serais... graphiste !

Senior Designer

En 2015, une opportunité 

exceptionnelle s'offre à moi : 

prendre en charge toute

la conception graphique et 

la direction artistique 

du magazine numérique mensuel anglophone nommé GBV (Global Benefits Vision).

Mission que j'accomplis encore aujourd'hui

avec le même enthousiasme !

Mon parcours

mes envies

Une PAssion

ma vision

 

mon parcours

Après un bas ES spé maths et option informatique, j'ai suivi un DUT SRC (Service Réseaux et Communication) complété par une licence professionnelle communication électronique.

 

En parallèle de ces formations très techniques et connectées (assez drôle quand on me connait en fait !!!) j'ai suivi des cours de dessin et formations artistiques.

D'un tempérament ouvert, curieux et optimiste, j'aborde chaque projet avec détermination et passion !

 

mes envies

​Rêve d'Édition

 

La suite, en dehors de mes projets artistiques plus personnels (techniques alternatives et mixed media pour une approche photographique plus plasticienne), je la vois entre le magazine, les photographies d'objets notamment en direction des artisans et une spécialisation dans la mise en page et l'illustration d'ouvrages imprimés tels que roman, jeunesse et livres d'artistes !

 

une passion

En 2004, mes études finies, je deviens progressivement une graphiste qui maîtrise les outils tels que Photoshop, Illustrator, Dreamwaver et InDesign (à mes débuts, QuarkXpress dominait encore !)

Mais quelques années plus tard, il me manquait encore quelque chose... Fin 2010, côté créatif je commençais à tourner en rond. Alors que je n'en avais jamais ressenti le besoin auparavant, c'était devenu une évidence : je devais maintenant travailler sur mes propres photos !

Et une véritable passion est née. Armée de Léon (petit nom de mon premier reflex, un canon 550D) je me forme à la photo, apprends son langage et absorbe sa technique pour progressivement m'en libérer. Mais le numérique me bridait !

Je voulais comprendre l'origine de la photo, vivre l'expérience de la chambre noire et saisir le sens même du développement. J'ai alors pu suivre une formation de photo argentique auprès d'une artiste photographe exceptionnelle (Joyce Penelle) qui m'a ouvert un champ photographique version panoramique !

Mais la vie de femme de marin demande un fort taux d'adaptabilité et de flexibilité (prévoir un déménagement tous les deux ans !) j'ai dû, encore une fois, quitter l'environnement où je m'étais installée provisoirement pour en découvrir un nouveau... De Toulon, la famille a posé ses cartons à Brest, où j'ai re-découvert des paysages grandioses et des lumières somptueuses. J'ai trouvé une formation de gravure et pu entrevoir les possibilités de la photogravure (enceinte de mon 3ème enfant, j'ai dû stopper la formation après un an : les bains d'acide, les odeurs de vernis et les particules d'aquatinte, n'étaient pas conseillés... dans la vie il faut faire des choix, ma philosophie : ne pas les regretter !!!).

 

Ma vision

L'action photographique ne se concentre pas sur un simple clic mais correspond à tout ce qui se pense en amont et en aval de ce fameux clic ! Tous les choix techniques liés aux caractéristiques de l'appareil (numérique, argentique, sténopé...), aux spécificités des différentes focales, à l'équilibre des réglages (vitesse, profondeur de champ...) sans oublier évidemment la gestion de la lumière, c'est tout cela qui offrira le résultat artistique recherché (ou parfois aussi inattendu !!!).

 

J'aborde la photo comme j'aborderais une toile : reproduire le réel n'est pas ma priorité, je recherche l'évasion et le rêve ! En peinture, je me sens proche de l'école de Barbizon, des néo-impressionistes et impressionnistes et je trouve que la photographie peut en être un bon écho : prendre modèle de l'existant pour découvrir sa dimension onirique.

Côté design et graphisme, c'est à l'art déco que ma sensibilité m'amène, avec son équilibre et sa finesse... sans oublier le petit côté vintage ! C'est tout naturellement que j'ai été fascinée par le travail photographique de Karl Blossfeldt ! 

À l'heure des selfies, du tout numérique et du "tout immédiat", la finalité d'une photo n'est-elle pas encore et toujours d'apparaître sur un support ? C'est cette matérialisation sur un support physiquement réel qui donne vie à l'oeuvre, la maeutique... 

Le développement, qu'il soit en chambre noire ou numérique, puis le tirage qui peut flirter avec toute la palette des arts plastiques (procédés alternatifs, transfert, retouches numériques, collage, dessin, mise en couleur...) devient le privilège de l'artiste et son empreinte essentielle... plus de limites !!!